Un gite “Comme à la maison”

 

Article initialement paru dans le Pleinchamp n°26 – 27 juin 2019

Quelle est l’histoire de la ferme et de son évolution ?

La ferme appartient à mes parents, c’est une ferme d’élevage Limousin et de grandes cultures. Mon frère et moi y avons toujours travaillé.

Il y a 10 ans j’ai commencé à développer la vente directe de pommes de terre à la ferme, c’est, entre-autre, passé par le placement d’un distributeur : j’étais un des premiers, le distributeur est d’ailleurs l’un des prototypes du constructeur ! Ma belle-sœur, quant à elle, a ouvert un magasin à la ferme en 2010. Depuis 2015 j’ai arrêté de travailler à l’extérieur et je suis revenu à plein temps sur la ferme : je gère 10ha de cultures qui sont en conversion Bio, la vente directe ainsi que le développement des activités dans les bâtiments. C’est après avoir racheté le corps de logis que j’ai pu commencer les travaux dans ce qui allait devenir notre gite. Dans le cadre de la valorisation des bâtiments existants, une liquoristerie artisanale est installée depuis quelques années dans l’ancienne grange : les apéros de Philomène.

Mon père, quant à lui, continue à s’occuper de l’élevage et d’une partie des cultures.

Pour quelles raisons avez-vous décidé de vous diversifier au niveau de votre exploitation ?

Comme j’ai peu de surface à gérer, j’avais du temps pour démarrer un autre projet. Quand j’ai rencontré Géraldine nous avons réalisé que nous partagions ce rêve : ouvrir un gite ensemble. Ce projet a donc été imaginé et construit à deux, moi à la manœuvre pour les travaux et Géraldine pour la recherche et la mise en place pour l’aménagement et la décoration, nous sommes complémentaires. Maintenant que le gite est ouvert nous réalisons à quel point la gestion du gite est une activité qui nous lie et nous permet de passer de bons moments ensemble.

Quel retour avez-vous de votre diversification ?

Nous sommes heureux d’avoir le retour des hôtes qui partent de chez nous et qui nous disent « nous nous sommes sentis comme à la maison » car c’est bien dans cette optique que nous avons pensé et aménagé le gite. Nous le voulions chaleureux, authentique et convivial. Tous ces compliments sont une belle récompense après ces années d’investissement. Les gens sont ravis et nous aussi !

Copyright photo Gite du Passavant
Comment conciliez-vous votre travail à la ferme, votre diversification et votre vie de famille ?

Ayant une activité professionnelle par ailleurs, nous réalisons aujourd’hui à quel point c’est pratique de vivre juste à côté (sans jeu de mot puisque l’ancien corps de logis a été divisé en deux). Nous ne visons pas la rentabilité maximale : cela demande du temps et de l’organisation de gérer le nettoyage et la remise en ordre du gite, nous cherchons donc à le louer principalement le week-end ce qui correspond bien aux attentes des groupes. Cela nous permet de garder un bon équilibre avec les travaux agricoles, le travail de Géraldine et la préparation du gîte pour le week-end suivant. Et le week-end finalement ça nous force à nous poser nous aussi, à profiter de la journée en famille : comme on ne peut pas commencer à forer pour les gens qui passent leur week-end à côté de chez nous, c’est aussi une pause pour nous.

Auriez-vous une petite anecdote à nous relater ?

Au début du gite la gestion de la fourniture des draps était assez lourde : 11 lits, tout de même ! Nous avons petit à petit trouvé notre organisation et maintenant, c’est notre activité de couple hebdomadaire d’aller ensemble à la calandreuse du village. D’une activité rébarbative nous avons fait une activité conviviale : nous rencontrons souvent des personnes des alentours avec qui nous discutons. Nous nous occupons de refaire tous les lits à deux et c’est bien plus amusant et motivant comme ça.

Quel serait votre rêve le plus fou ?

Rendre le gite entièrement autonome en énergie. Placer des panneaux photovoltaïques pour l’électricité et créer un réseau de chaleur pour toute la ferme : plaquettes de bois, miscanthus, … valoriser une production locale. Nous espérons aussi que le gite continue à bien tourner et que ça nous permette d’améliorer régulièrement le confort des visiteurs avec de nouveaux aménagements.

Un autre gite devrait voir le jour dans le courant de l’année 2020 : un petit gite pour 4 personnes. N’hésitez pas à suivre « Les gites du passavant » sur Facebook !

Les Gîtes du Passavant
Chaussée de Bruxelles, 60
1472 Vieux-Genappe
www.lesgitesdupassavant.be

Karel De Paepe est ingénieur en électromécanique et agriculteur. Sa compagne, Géraldine Dassy est diplômée en marketing et travaille à l’APAQ-W depuis près de 18 ans, elle y organise des foires et salons. Parents d’une petite fille de bientôt 3 ans, ils se sont totalement investis pendant 3 ans pour ouvrir leur gite en ce début d’année. « La maison du Passavant », gite pour 15 personnes, se trouve dans le corps de logis de la ferme familiale de Karel.

 

 

Découvrez un premier aperçu de la capsule vidéo filmée chez Karel et Géraldine, au gite du Passavant