“Vous êtes la vitrine de l’agriculture !”

C’est par ces mots que René Collin, ministre de l’agriculture, a ouvert cette journée d’exploration des transitions agricoles. Une journée rythmée d’idées, d’avancées et de partages pour qu’ensemble, agriculteurs, ruraux et citoyens du monde, nous avancions vers des campagneS en transitionS.

Campagnes avec un S, mais aussi transitions au pluriel : voici un des messages transmis lors de la séance plénière de Philippe Baret. Une conférence qui a parlé d’agricultureS, de transitionS, d’écologie mais aussi de l’état passé, présent et futur de notre région.

« L’agriculteur n’est pas tout à fait maître de son destin »

Le message du professeur Baret est clair : il est temps de réconcilier agriculture et écologie. Et bien que le message soit parfois mal passé auprès des principaux concernés, la Wallonie n’a pas à rougir dans le domaine. Avec sa proximité entre consommateurs et producteurs, son agriculture majoritairement familiale et ses produits de qualité, la région a, dans les faits, déjà entamé la transition de ses campagnes ! Et bien qu’une longue route reste encore à faire, l’agriculture wallonne, sous toutes ses formes et dans toute sa diversité, est loin d’être le cancre de la classe.

Lisez ici le compte rendu complet de la présentation de Philippe Baret

Découvrez ici l’enregistrement audiovisuel de son intervention

Quatre ateliers, quatre thématiques, quatre facettes de la ruralité

L’après séance a fait la place belle aux ateliers, avec quatre thématiques principales : la pérennisation, la participation, l’inclusion et la transmission.

Les circuits courts, un pas vers des systèmes alimentaires durables” a mis en lumière la schizophrénie d’un monde agricole où le producteur est souvent aussi transformateur et vendeur… Tout en demandant aux circuits courts de se penser sur le long terme !

« Une exploitation agricole est la seule entreprise qui doit être viable économiquement mais où l’entrepreneur ne maîtrise quasiment rien »

Si l’agriculteur doit se penser schizophrène, il peut parfois aussi se faire omnipotent lorsque son exploitation contrôle la production, la commercialisation ou la rentabilité de ses produits. Un exploit difficile mais rendu possible par le regain d’intérêt pour le circuit court !

Des explications à découvrir ici

Le PowerPoint de l’atelier

De l’Accueil touristique au Tourisme Participatif” fut un atelier parsemé de termes tels qu’Aventure, Découverte, Expérience et Extraordinaire. C’est le nouveau tourisme de terroir, celui qui propose non plus un produit à consommer mais une expérience à vivre !

« Le quotidien des uns est l’extraordinaire des autres »

Comme les livres de notre enfance, un voyage peut se transformer en aventures où le touriste est le héros ! Découvrir l’exploitation agricole, participer aux tâches du quotidien, explorer la région, créer de ses mains sont autant de tâches qui vont façonner un voyage, une expérience et un souvenir. Un plus qui se base sur un petit effort mais qui apporte un gros résultat !

Retrouvez ici le compte rendu complet de l’atelier

L’atelier “Agriculture et Social, une alliance qui a du sens” a parlé d’enrichissement personnel et d’aventures humaines avec la thématique de l’accueil social rural (l’accueil social à la ferme et à la campagne), une situation qui nourrit véritablement l’agriculteur !

« Une vraie bouffée d’oxygène »

L’accueil social à la ferme et à la campagne est une aventure qui explore les valeurs et la sensibilité humaine, en replaçant l’homme au cœur de l’activité. Et de là un quotidien qui, petit à petit, coup de main par coup de main, jour après jour, rencontre après rencontre, devient plus vivant, tant pour l’accueilli que pour l’accueillant !

Une aventure humaine à explorer ici

Le PowerPoint de l’atelier

Enfin, “Transmettre son activité, une ouverture vers la transition” était l’occasion de remettre les points sur les “i” en matière de transmission. Reprendre ou transmettre une activité n’est pas quelque chose qui s’improvise : cela doit être pensé, concerté, imaginé et planifié avec toutes les parties. Des explications bienvenues en ces temps de transition !

« Tout ne se trouve pas dans des livrets de comptes ou des cahiers de culture »

Loin de n’être qu’un enchevêtrement de pourcentages, de chiffres et de données statistiques, cet atelier a, grâce au vécu de Cécile Schalenbourg, étayé d’histoires de vie et de conseils les bases théoriques dispensées précédemment. Petite surprise : la recette d’une bonne transmission n’est pas seulement légale, financière ou administrative, elle est avant tout humaine !

Un témoignage à découvrir ici

Le PowerPoint de l’atelier

Ajoutez à cela une séance ludique, une belle dose de rencontres, une pincée de networking, une cuillerée de rires et de sourires, une poignée de bonne humeur et saupoudrez le tout d’Accueil Champêtre en Wallonie et vous obtiendrez un superbe colloque et une toute aussi belle journée !

En conclusion : dans un monde où rien n’est figé, laisser une place à la diversification permet souvent d’avancer avec son temps et de (re)trouver sa place dans la société moderne. Et si vous y pensiez ?!

Découvrez l’After Movie de notre grand colloque !

En savoir plus ? Lisez L’article du Pleinchamp du 04 avril 2019

Découvrez le travail d’Accueil Champêtre en Wallonie en chiffres via notre Dossier de presse

La galerie d’images sur Facebook

Nous contacter

Accueil Champêtre en Wallonie ASBL

+32 (0)81 62 74 54

info[a]accueilchampetre-pro.be

www.accueilchampetre-pro.be

www.accueilchampetre.be